HISTORIQUE DU REFAC

Fondé en 2006 à Douala au Cameroun, le REFAC a été légalisé en janvier 2008. Il regroupe des individus, des groupes d’initiative commune (GIC), des associations et d'autres groupes d’Afrique Centrale, sans distinction d’âge, de race, de sexe ou de religion. Organisation non-gouvernementale, à but non lucratif et apolitique, son but premier est de fraterniser par des échanges économiques et socioculturels. Des antennes ont été progressivement installées au Cameroun (en 2007), en RCA (en 2008), au Gabon (en 2009), au Tchad (en 2010) et au Congo-Brazzaville (en 2011). Des activités sont organisées avec la Guinée Equatoriale depuis 2011 dans le cadre de la foire transfrontalière annuelle que nous avons initiée. Le réseau étend désormais ses tentacules en Angola et à Sao Tome y Principe par des points focaux.

Nos domaines d'intervention

Droit de l'homme

Développement Durable

Bonne gouvernance

Environnement paix et securité

Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?

Le REFAC, « Réseau des Femmes Actives de la Cemac », regroupe les femmes des pays d’Afrique Centrale qui mènent des activités agro pastorales et de secteurs divers. Ce réseau crée  à DOUALA au CAMEROUN en 2007, œuvre pour la lutte contre la pauvreté en fraternisant les femmes de la sous-région Afrique centrale, quelque soient leurs secteurs d’activités, pour un développement durable.

 

L'un de nos projets

Le FOTRAC

La FOTRAC (Foire transfrontalière annuelle de la CEMAC), initiée par  le REFAC à la frontière commune Cameroun, Gabon et Guinée Equatoriale dans la ville de Kyé-Ossi constitue pour nous une plateforme idéale de promotion et sensibilisation pour la paix et la sécurité par une intégration sous-régionale réelle

CONNECT WITH US
TOP